Les villes à visiter en France

Les villes à visiter en France

La France regorge de villes plus fascinantes les unes que les autres. Que ce soit des grandes villes ou des villes de campagne, la France a réussi à créer un véritable patrimoine culturel. De nombreuses richesses sont présentes et le pays devient de plus en plus touristique. Une liste des villes à ne pas manquer lors de votre visite dans l’hexagone peut être faite.

Paris

La capitale française est un lieu indémodable qu’il faut absolument voir. Elle est certes très touristique mais c’est aussi cela qui fait son charme. De plus qui n’a jamais rêvé d’avoir une photo sur la tour eiffel ou l’arc de triomphe ??
Paris ville de l’amour et du romantisme pour de nombreux étrangers est un lieu regorgeant d’histoire ou il est nécessaire de s’arrêter. Nous vous conseillons donc de prendre le temps de visiter les musées présents dans la capitale comme le Musée du Louvres ou encore le musée d’Orsay, les Champs Elysées, l’Arc de Triomphe ou encore faire un tour de bateau mouche sur la Seine.

Lyon

Lyon ville se situant dans le sud de la France regorge également de nombreux sites touristiques. Connue pour être une ville ensoleillée Lyon est donc un lieu très agréable à visiter. Rien de mieux que faire une petite balade dans le parc de la tête d’Or, il s’agit d’un des plus grands parcs du pays. Dans ce parc sont souvent organisés des évènements, des projections et en son centre se trouve le jardin biologique. De plus cette ville elle aussi possède d’une richesse culturelle forte avec son musée des beaux arts et son musée “Lugdunum” : un musée comportant des objets datant de l’époque romaine.

Strasbourg

Strasbourg, ville du nord de la France est connue pour sa proximité avec la Belgique. Les principaux touristes viennent donc de ce pays mais elle est tout autant appréciée par les étrangers et par les français eux mêmes. En effet, lors des périodes de fin d’année beaucoup se pressent pour se rendre sur son fameux marché de noël, ouvert de début novembre à fin décembre il est prisé de tous. De nombreux commerçants sont présents et proposent des spécialités de la région. Parfois plusieurs marchés se font et s’organisent par thèmes afin de les rendre plus facile d’accès et de ne pas tourner en rond pour trouver ce que l’on recherche.
Cette liste n’est pas exhaustive et toutes les villes françaises possèdent leurs charmes il suffit juste de les visiter pour s’en rendre compte. Selon vos envies et vos préférences vous pouvez vous rendre dans les plus grandes villes qui sont la plupart du temps très touristiques ou au contraire vous pouvez choisir de plus petites villes moins connues pour profiter au maximum. De plus la saison est également importante dans votre choix, en effet il y aura forcément toujours plus de monde en période scolaire ou en période de fêtes.

Le sport pour lutter contre le cancer

Le sport pour lutter contre le cancer

Depuis 2017, à Melun ou ailleurs, un coach propose toutes les semaines des séances d’une ou deux heures de sport à des personnes en traitement ou en rémission. Des exercices d’inspiration, de flexion des jambes, des bras, d’expiration… “Les exercices qu’on fait aujourd’hui étaient impossible à réussir au début de l’année “ insiste une patiente de 74 ans. En effet, depuis le début de l’année 2017, des cours sont proposés par Thierry Mueller, un praticien en thérapie sportive de Cami Sport&Cancer, une association qui offre des programmes de thérapie sportive pour les patients qui sont volontaires, en rémission ou en cour de traitement. Le groupement hospitalier sud Seine-et-Marne a signé une convention allant dans ce sens avec l’association en décembre 2016. Depuis, dix personnes ont participé à ces séances de sport. “Cela fait du bien de faire des efforts. On récupère notre corps, on reprend confiance” explique Yvelise agé de 65 ans, “Ces exercices apportent une saine fatigue. Je dors mieux” ajoute t-elle.
Une autre patiente soignée à l’hôpital franco-britannique de Levallois-Perret (Haut-de-Seine), n’hésite pas à se rendre à Melun chaque semaine pour participer à sa séance : “On récupère en muscles et en souplesse. Et c’est bon pour le moral”, assure t-elle. Le coach dispose d’un diplôme universitaire Sport et Cancer de l’Université de médecine de Paris XIII. Les exercices se déroulent donc avec beaucoup de sécurité. “C’est prouvé scientifiquement : l’activité physique diminue les risques de récidive, elle permet de lutter contre les douleurs et contre la fatigue liée au traitement” affirme Thierry Muller. Ceux sont donc des gains énorme, pour de modiques sommes d’argent : la Cami demande seulement dix euros d’adhésion annuelle et cinq euros par séance. “La MAIF les prend en charge quasi intégralement dans le cadre des affectations de longue durée (ALD). Le groupe Pasteur mutualité aussi. On espère que d’autres mutuelles vont suivre. “ insiste Thierry Muller. “Le point commun entres tous les patients, c’est la volonté. Ça n’a pas de prix” ajoute t-il.
On espère donc voir ce genre de pratique se répandre partout en France, afin de faire bénéficier aux patients souvent soignés avec des traitements lourds d’un accompagnement effectué par des professionnels de la santé. Et pourtant, le réflexe serait de fortement déconseillé une activité sportive à une personne soignée par chimiothérapie, en effet, ce traitement affaibli et fatigue énormément l’individu. Et pourtant, aussi paradoxale que cela puisse paraître, c’est l’effet inverse qui se produit, les patients sont en meilleur forme et récupère bien plus vite. En effet, le sport permet de lutter contre le déconditionnement physique afin de mieux tolérer les traitements, en somme, il ne faut surtout pas arrêté de bouger.

Les neurosciences

Les neurosciences

Les neurosciences consistent en l’étude des sciences du système nerveux. Autant d’un point de vue microscopique que macroscopique, la neuroscience étudie autant les sciences du système nerveux d’un point de vue moléculaire que d’un point de vue organique.
Les neurosciences regroupent de nombreuses et différentes sciences comme la biologie, la chimie ou encore les mathématiques. Cette science est aussi utilisée en temps que neuroscience cognitive dans le milieu du marketing, de la finance, du droit ou encore de l’économie ou de l’intelligence artificielle.
Cette terminologie apparaît dans les langues anglaises à la fin des années 60 et consiste en l’étude de l’anatomie du système nerveux. De nombreux médecins s’étaient intéressés à ce genre de science, déjà Hippocrate faisait le rapprochement entre le fonctionnement du cerveau et nos pensées. Cependant, l’étude des neurosciences sera réellement lancée au XVIIIe siècle après la découverte de la bio électricité.
Les neurosciences prennent en compte plusieurs ordres de grandeur allant du micron (taille des synapses) au cm (L’ensemble cognitif. Cependant, il reste un flou entre les différentes disciplines que couvrent les neurosciences notamment la neuroanatomie, la neuroendocrinologie, la neurophysiologie, les neurosciences cognitives, la neuropsychologie, et bien d’autres encore.
Il y a deux méthodes d’approche différent concernant les neurosciences. Une approche dite ascendante , qui consiste à étudier les symptômes ou les actions ou organes à la racine pour comprendre ensuite comment fonctionne l’ensemble complet et il y a la méthode dite descendante qui consiste a d’abord étudié comment sont effectuer les manifestations extérieures pour ensuite en déduire le fonctionnement du système nerveux et de l’organisation interne du cerveau. Ces deux méthodes se retrouvent entre elles en formant un lien appelé « imagerie cérébrale », ou neurosciences cognitives. Cette technique de l’imagerie cérébrale permet d’identifier pleinement ce qui engendre les différentes manifestations du cerveau en fonction de la perception ou de la réalisation de tâche comme la mémorisation ou l’écoute de son.

TEDx, Quand un cerveau peut contrôler le bras d’un autre

TEDx est un évènement qui consiste à faire des conférences concernant un thème en particulier, plusieurs intervenants parlent de leurs expériences, ressenties ou recherches pendant plusieurs minutes devant un publique attentionné.
Greg Gage, neuroscientifique, a parlé lors d’un évènement concernant les neurosciences, Greg Gage, fait alors une démonstration pour le moins étonnante, il montre qu’avec quelques capteurs et quelques transmetteurs qu’il dispatchent sur deux bras d’inconnus différents, il peut connecter les signaux du cerveau pour que celle-ci exécute les mêmes mouvements du bras autant chez l’individu qui transmet que chez celui qui ne fait que recevoir. Le receveur n’a alors plus la main sur ses mouvements, épatant !
Il reste encore beaucoup de choses à savoir concernant les neurosciences. Nous sommes encore loin de tout connaître du fonctionnement de notre cerveau.

La luxation

La luxation

La luxation est un problème assez courant de nos jours qui peut se soigner très facilement. Ce qu’on appelle luxation est la perte de contact entre deux os reliant une articulation, elle peut se produire sur toutes les parties du corps comportant une articulation mais les endroits où elle est plus fréquemment constatée sont à l’épaule, au genou ou au doigt. Une luxation doit être prise en charge très rapidement afin de remettre l’articulation en place et ne pas l’endommager davantage. Si elle n’est pas traitée rapidement elle peut également comprimer les nerfs présents près de l’articulation luxée. Ce traumatisme empêche le mouvement normal du membre touché et peut être douloureux.
Il arrive parfois que la luxation ne soit pas totale, on parle alors de sub-luxation. Elles sont aussi fréquentes que les luxations classiques et doivent aussi être prise en charge pour ne pas que l’articulation touchée se luxe complètement. Les subluxations sont généralement situées sur l’articulation temporo mandibulaire c’est à dire la mâchoire.
Il ne faut pas confondre une luxation avec une entorse, les deux se ressemblent et peuvent être causés par les mêmes raisons, mais ces deux traumatismes n’impliquent pas les mêmes effets et leurs traitement est différent.

Les causes de la luxation

La luxation d’une articulation peut être dûe à plusieurs facteurs comme un traumatisme (coup, mouvement brusque) ou encore par une hyperlaxité des ligaments c’est à dire que ceux ci ont une trop grande élasticité et peuvent provoquer ce genre de problème.
L’origine d’une luxation n’est pas forcément nécessaire à sa guérison. En effet, dans de nombreux cas le médecin se contente de remettre tout en place sans se préoccuper de savoir d’où vient le traumatisme.

Diagnostic et traitement

Pour diagnostiquer une luxation il faut se rendre chez son médecin ou aux urgences si les probabilités sont très fortes. Une radiographie va être faite de la zone supposée déboitée. Grâce à ces radiographies le médecin va pouvoir déterminer s’il s’agit bien d’une luxation ou d’autre chose comme une entorse ou encore d’une fracture. Après cela il prendra la décision de remettre votre articulation en place ou non, tout dépend de l’importance de la luxation, si elle n’est pas totale alors cette étape ne sera pas forcément nécessaire et le médecin pourra juger qu’avec le temps l’articulation se remettra seule en place. Dans tous les cas, des anti douleurs et anti inflammatoire vous seront prescrit afin de réduire la douleur et les risques liés à la luxation. De plus il vous sera demandé ou alors imposé un repos total du membre endommagé afin de laisser le temps aux ligaments de se reconstruire correctement.
Il ne faut pas oublier qu’une luxation peut être dangereuse, il faut donc faire très attention lorsqu’on en a une et il faut faire attention à ses mouvements pour ne pas prendre le risque d’en avoir.

Les pires looks des années 80 à 90

Les pires looks des années 80 à 90

On se souvient tous des affreuses coupes de cheveux déjà démodées alors qu’elles devaient être à la mode, des baskets et autres vêtements multicolores tirant vers le style disco. Si vous êtes encore jeunes et êtes né après ces années farfelus, ayez alors un peu de respect pour vos aînées qui eux, ont vraiment vécu une époque difficile en matière de goût vestimentaire et de mode.

Les coupes de cheveux

On ne préfère pas se souvenir des coupes mulets ou encore moins de la petite « queue de rat » que tout le monde se laisser poussé à l’époque. C’était vraiment « d’enfer » et tout le monde courait chez le coiffeur pour se faire faire une de ses coupes mythiques ! La coupe « queue de rat » qui était en fait un dérivé moins assumé de la coupe mulet. Cette coupe mulet, même les stars de l’époque l’adopté, c’est tout de même eux qui ont démocratisé cette coupe trop peu connu avant cette mode !
Côté féminin, les coupes de cheveux tournaient autour des coupes afros et frisés, contrairement à aujourd’hui ou la moindre boucle doit être lissé avec un fer à lisser, ici, c’était les fers à gaufrer qui étaient à la mode et que tout le monde devait s’arracher.

Les vêtements et accessoires

En ce qui concerne les vêtements, certains reviennent à la mode notamment les pulls et vestes de sport souvent tricolores, avec des couleurs flash ou pastel. Sinon, boléro, jupe et leggings colorées vous feront revivre les années 80 ou encore des vêtements trop larges (pulls et autres) emplis de motifs psychédéliques ou de fleur colorée. Les pulls tricotés étaient aussi très en vogue dans ses années-là, le baggy et les longs t-shirts pour les hommes et les t-shirts flashy et pantalon patte d’éléphant pour les femmes.
Du Côté des accessoires, il était indispensable de posséder des pins, les pins, c’était ce qui faisait de vous votre identité, plus vous aviez de pins sur votre veste ou votre vêtement, plus vous aviez la côte ! Les serres-tête était aussi beaucoup porté, à pois avec des nœuds pour vous donner un style magnifique. Les bracelets colorés par millier autour des poignets étaient aussi indispensables, il fallait en avoir le plus et vous aviez tout gagné ! Pour finir, une banane accrochée autour de la taille et vous êtes de retour dans les années 80 à 90 !

Les chaussures

Pour ce qui est des chaussures, on retrouve les ranger, les kickers et les Buffalo en tête de liste. On passera de commentaire sur les escarpins à clous et les chaussures en imprimé léopard. Cependant, il y a toujours des indémodables comme les fameuses Vans ou Nike ou encore les chaussures qui s’illuminent en marchand.

La stratégie marketing de la MAAF

La stratégie marketing de la MAAF

La MAAF, cette assurance que tout le monde connaît grâce à son slogan « efficace et pas cher, c’est la MAAF que je préfère », connaît un renouveau médiatique grâce à sa nouvelle pub, mais aussi à son changement de slogan « mon assurance, ma préférence ».

Stratégie de communication puissante

La MAAF a frappé fort avec sa campagne publicitaire très originale. De plus en plus ancrée dans les médias télévisés, la MAAF a su revisiter les codes du cinéma pour faire une série de publicité qui parle à un grand nombre de téléspectateurs. C’est Stéphane Duroule qui a déclaré que « Notre ambition est de gagner la préférence client », il a aussi ajouté que leur envie en matière de stratégie était d’attirer les clients en leur proposant les meilleures solutions en matière d’assurance. Avec cette stratégie, les clients seraient alors attirés et voudraient rester chez MAAF, car ce serait « leur préférence ».
C’est ce même homme qui a su pendant 14 ans maintenir la renommée de l’assurance MAAF grâce à sa saga publicitaire « MAAF-Palace ». Et c’est cette saga publicitaire qui a rendu aussi connue cette assurance et qui a plu à de nombreux téléspectateurs.

Inspiration de ce nouveau sport publicitaire

La stratégie de communication de la MAAF prend son inspiration tout droit des films d’espionnage des années 1970 ! En effet, en plus de faire un carton, ce changement de spot publicitaire ne passe pas inaperçu et ce n’est pas pour en déplaire à la marque. Cependant, l’assurance reste sur une de ces marques de fabrique préférée avec un slogan chanté de façon accrocheuse, une chorographie dynamique et haute en couleur pour chaque fin de spot. Son innovation vient avant cette mise en scène chorégraphique par le biais de court-métrage inspiré tout droit des films comme James Bond ou d’autres films de conspiration et d’espionnage dont les codes ne nous échappent pas.
Dans chacun de ces spots, le « vilain » essaie par tous les moyens de convaincre le potentiel client de changer d’assurance, cependant celui-ci, totalement détaché de la situation, à toujours réponse aux méchants et leur montre les différentes avantages de l’assurance en fonction de la situation en estimant qu’il n’y pas mieux ailleurs et que « c’est la MAAF qu’il préfère ».
La MAAF, est donc un maître dans la maîtrise de ces post publicitaire, on peut le voir rien qu’en visualisant leur saga publicitaire qui dure depuis des années et qui pourtant a très peu lassé les spectateurs. Cependant, l’assurance relance une campagne plus actuelle, au goût du jour en gardant des slogans accrocheurs qui ont fait la réputation de la marque et des codes dont, elle seule, a la maîtrise.

Chasseur d’immobilier

Chasseur d’immobilier

Depuis le début des années 2000, une nouvelle profession tout droit venue des États-Unis a fait son apparition en France, ceux sont les chasseurs immobiliers comme ils sont appelés plus généralement. Le métier à été popularisé avec une émission de télévision diffusée sur M6, cependant cette profession est très loin des stéréotypes qui sont véhiculés par l’émission de Stéphane Plaza. La première plateforme de mise en relation avec des chasseurs immobiliers en France, nommée Homeleo, a fait le point sur ce métier qui attire de plus en plus de monde.

Un chasseur d’immobilier est un professionnel de l’immobilier

À l’instar des agents immobiliers, les chasseurs immobiliers sont soumis à la Loi Hoguet et ont le devoir de respecter des obligations légales comme le fait de détenir une carte de transaction, une assurance de responsabilité civile et généralement une garantie financière s’ils exécutent des maniements de fonds.

Les agents immobiliers et chasseurs immobiliers ne font pas le même travail

La mission principale d’un agent immobilier est de prospecter des biens afin d’en assurer la vente. Celui-ci est mandaté par un vendeur et se consacre presque exclusivement à la vente du bien qui lui a été confié, il prospecte également des acquéreurs. L’agent immobilier va prospecter l’ensemble des biens immobiliers qui sont à vendre sur le marché pour le compte d’un client. Pour le chasseur d’immobilier, il va consulter les agences immobilières qui travaillent sur sa zone de recherche mais aussi faire jouer son propre réseau d’informateurs, ainsi, un chasseur d’immobilier aura accès à une offre beaucoup plus large en terme de biens à vendre et parfois en exclusivité. Les agences vont le tenir informé dès qu’un bien sera en vente, avant même qu’il n’apparaissent sur le web. Les notaires, les ventes aux enchères, la pige immobilière, la prospection locale, les commerçants, sont autant de sources d’informations qui leur permettent d’avoir une vision très large des biens qui sont en ventes sur le marché.

Non un chasseur immobilier ne recherche pas que des biens haut-de-gamme

Les chasseurs immobilier sont ouvert sur les tous les budgets. Leurs rôles est avant tout d’accompagner l’acquéreur qui n’a pas forcément le temps, qui n’est pas sur place ou qui ne trouve pas ce qu’il souhaite. Le chasseur immobilier va donc établir un cahier des charges avec son client afin de déterminer au mieux sa recherche : ville, quartier, budget, surface, luminosité, proximité avec les commerces, etc. Une fois la recherche ciblé et le mandat de recherche signé, le chasseur immobilier va partir à la recherche du bien qui convient le mieux aux critères de son client.
Les chasseurs immobilier sont donc différents sur certains point par rapport au agent immobilier, cependant leur but reste le même.

Recycler pour décorer

Recycler pour décorer

Vous adorez décorer votre maison ou les pièces de votre appartement, mais cela vous revient souvent trop chère, surtout si vous achetez dans des magasins spécialisés dans la décoration. Cependant, vous aimez utiliser vos mains pour créer de nouvelles choses ? Alors c’est l’occasion d’embellir votre environnement à moindre coup en recyclant des objets que vous n’utilisez plus en décorations modernes et branchées ! Voici donc quelques conseils et astuces pour faire des décorations, simples, rapides et sublimes pour décorer votre maison.

Le bougeoir en pot de yaourt

Vous avez tous au moins une fois achetez des yaourts dans des pots en verre ! Et bien cette fois, au lieu de jeter ces pots à la poubelle vous pouvez en faire des photophores ! Et c’est très simple, il suffit de nettoyer votre pot en verre et ensuite vous pouvez en faire ce que vous voulez ! Il y a plusieurs déclinaisons de décorations possibles et les possibilités sont infinies ! Tout ce qu’il vous faut pour réaliser ces bougeoirs, c’est un pot de verre, des bougies chauffe-plat et un peu d’imagination !

Utiliser du papier à serviette

Vous pouvez très bien, avec de la colle liquide, collé sur la surface de verre des serviettes en papier avec les motifs qui vous plaisent. Très simple et rapide, une fois séché, vous obtenez un magnifique bougeoir artisanale avec un effet semi-transparent.

Utiliser du ruban

Pour un effet plus soft, vous pouvez utiliser des rubans et entourer vos pots de verre avec, vous aurez alors des bougeoirs simples et modernes. Choisissez des couleurs qui complètent celles de votre environnement pour rester dans le même thème.

Décoration zen

Si vous êtes un ami de la nature alors le recyclage des natures mortes n’est pas un secret pour vous. Si vous voulez une décoration zen, il vous suffit simplement de récupérer des galets (on en trouve facilement en bord de mer). Il vous suffit simplement de les disposer les uns sur les autres et cela créera tout de suite une ambiance zen et détendue, puis, disposez les sur une pelouse synthétique et on se croirait dans un jardin japonais.

Des boîtes de conserve en guise de rangement.

Effectivement, l’idée peut paraître étrange, mais, elle s’avère plutôt pratique ! Pour faire des rangements à l’aide de boîtes de conserve, il vous suffit d’avoir mangé au moins 10 boîtes de haricots ou de petits-pois carotte et de les avoir nettoyées, il ne vous reste plus qu’à les disposer et les fixer à l’aide de super-glu ou d’agrafe sur une surface plane et longue (cela peut être une planche de bois ou encore une barre d’acier plate) et cela vous donne alors une rangée de boîtes pour organiser toutes vos fournitures scolaires ou vos babioles.

Goûteurs de nourriture pour chien, un vrai métier ?

Goûteurs de nourriture pour chien, un vrai métier ?

Miam, des crouettes. Cette phrase a été prononcée près de 0 fois dans l’histoire de l’humanité. Car oui, la nourriture pour chien, pour chat ou pour les autres animaux ne sont pas des nourritures goutues, pas des nourritures que l’on veut expérimenter. Pourtant, certains en font leur profession. Petite rétrospective sur ces goûteurs de nourriture pour chiens.

Par curiosité, les propriétaires d’animaux de compagnie se faufilent un ou deux morceaux dans les bols de leurs animaux de compagnie, ce qui est tout à fait compréhensible. Mais manger des aliments pour chiens pour vivre? Maintenant, c’est assez difficile à digérer!

Mais le «dégustateur professionnel de nourriture pour chiens» est un vrai travail, et il est apparemment assez bien payé. Un poste de niveau d’entrée dans le département de la qualité devrait normalement apporter au professionnel environ 30 000 $ par année, tandis qu’un “expert qualifié” pourrait tirer jusqu’à 75 000 $.

Alors qu’est-ce que le travail implique exactement? Eh bien, comme son nom l’indique, il s’agit plutôt de goûter des aliments pour chiens pour s’assurer qu’ils répondent aux normes de qualité exigeantes d’une marque haut de gamme. Les dégustateurs ouvrent régulièrement les boîtes d’échantillons de chaque lot de nourriture pour chien (ou chat) fraîchement préparé, puis ils le sentent et le mangent.

Les dégustateurs professionnels sont formés pour identifier les saveurs que les chiens ont tendance à apprécier ou à rejeter. «Bien que les goûts des chiens soient différents des nôtres, le goût est une qualité importante à vérifier pour s’assurer que chaque ingrédient est parfaitement équilibré de la bonne façon», a déclaré Philip Wells, chef dégustateur chez Lily’s Kitchen. «Essayer la nourriture est aussi un bon moyen de relever les nuances de la cuisine: cela marche particulièrement bien sur les croquettes sèches», a-t-il ajouté.

Wells a dit qu’il aime bien la nourriture, et il n’a pas vraiment de problème avec la dégustation. Il a expliqué que la viande utilisée dans les aliments pour animaux de compagnie doit provenir d’animaux acceptés pour la consommation humaine, en vertu du Règlement sur les aliments pour animaux de 2010, et que son entreprise utilise des aliments crus fraîchement préparés dans toutes ses recettes. Il s’agit alors de ne pas donner à nos amis à poils des aliments que nous même ne consommerons pas.

Mais il a admis qu’il y avait des «aliments pour animaux de compagnie assez horribles», et bien qu’il ne les goûte pas, «l’odeur est suffisante pour retourner l’estomac» , lors de ses prospections personnelles.

Malgré les délais serrés et les surprises occasionnelles, les goûteurs, selon les enquêtes, admettent vraiment apprécier leurs emplois, et les trouvent enrichissant, parce qu’ils aident les animaux à devenir plus heureux et en meilleure santé. De plus, ce travail est fait pour des passionnés, des adorateurs, qui ont la chance de travailler avec des animaux de compagnie. C’est un moyen de travailler pour sa passion, pour son amour, et il est vrai que rien n’est plus beau. Confucius disait, “trouvez un travail passionnant, et vous n’aurez pas à travailler un jour de votre vie”.