Recycler pour décorer

Recycler pour décorer

Vous adorez décorer votre maison ou les pièces de votre appartement, mais cela vous revient souvent trop chère, surtout si vous achetez dans des magasins spécialisés dans la décoration. Cependant, vous aimez utiliser vos mains pour créer de nouvelles choses ? Alors c’est l’occasion d’embellir votre environnement à moindre coup en recyclant des objets que vous n’utilisez plus en décorations modernes et branchées ! Voici donc quelques conseils et astuces pour faire des décorations, simples, rapides et sublimes pour décorer votre maison.

Le bougeoir en pot de yaourt

Vous avez tous au moins une fois achetez des yaourts dans des pots en verre ! Et bien cette fois, au lieu de jeter ces pots à la poubelle vous pouvez en faire des photophores ! Et c’est très simple, il suffit de nettoyer votre pot en verre et ensuite vous pouvez en faire ce que vous voulez ! Il y a plusieurs déclinaisons de décorations possibles et les possibilités sont infinies ! Tout ce qu’il vous faut pour réaliser ces bougeoirs, c’est un pot de verre, des bougies chauffe-plat et un peu d’imagination !

Utiliser du papier à serviette

Vous pouvez très bien, avec de la colle liquide, collé sur la surface de verre des serviettes en papier avec les motifs qui vous plaisent. Très simple et rapide, une fois séché, vous obtenez un magnifique bougeoir artisanale avec un effet semi-transparent.

Utiliser du ruban

Pour un effet plus soft, vous pouvez utiliser des rubans et entourer vos pots de verre avec, vous aurez alors des bougeoirs simples et modernes. Choisissez des couleurs qui complètent celles de votre environnement pour rester dans le même thème.

Décoration zen

Si vous êtes un ami de la nature alors le recyclage des natures mortes n’est pas un secret pour vous. Si vous voulez une décoration zen, il vous suffit simplement de récupérer des galets (on en trouve facilement en bord de mer). Il vous suffit simplement de les disposer les uns sur les autres et cela créera tout de suite une ambiance zen et détendue, puis, disposez les sur une pelouse synthétique et on se croirait dans un jardin japonais.

Des boîtes de conserve en guise de rangement.

Effectivement, l’idée peut paraître étrange, mais, elle s’avère plutôt pratique ! Pour faire des rangements à l’aide de boîtes de conserve, il vous suffit d’avoir mangé au moins 10 boîtes de haricots ou de petits-pois carotte et de les avoir nettoyées, il ne vous reste plus qu’à les disposer et les fixer à l’aide de super-glu ou d’agrafe sur une surface plane et longue (cela peut être une planche de bois ou encore une barre d’acier plate) et cela vous donne alors une rangée de boîtes pour organiser toutes vos fournitures scolaires ou vos babioles.

Goûteurs de nourriture pour chien, un vrai métier ?

Goûteurs de nourriture pour chien, un vrai métier ?

Miam, des crouettes. Cette phrase a été prononcée près de 0 fois dans l’histoire de l’humanité. Car oui, la nourriture pour chien, pour chat ou pour les autres animaux ne sont pas des nourritures goutues, pas des nourritures que l’on veut expérimenter. Pourtant, certains en font leur profession. Petite rétrospective sur ces goûteurs de nourriture pour chiens.

Par curiosité, les propriétaires d’animaux de compagnie se faufilent un ou deux morceaux dans les bols de leurs animaux de compagnie, ce qui est tout à fait compréhensible. Mais manger des aliments pour chiens pour vivre? Maintenant, c’est assez difficile à digérer!

Mais le «dégustateur professionnel de nourriture pour chiens» est un vrai travail, et il est apparemment assez bien payé. Un poste de niveau d’entrée dans le département de la qualité devrait normalement apporter au professionnel environ 30 000 $ par année, tandis qu’un “expert qualifié” pourrait tirer jusqu’à 75 000 $.

Alors qu’est-ce que le travail implique exactement? Eh bien, comme son nom l’indique, il s’agit plutôt de goûter des aliments pour chiens pour s’assurer qu’ils répondent aux normes de qualité exigeantes d’une marque haut de gamme. Les dégustateurs ouvrent régulièrement les boîtes d’échantillons de chaque lot de nourriture pour chien (ou chat) fraîchement préparé, puis ils le sentent et le mangent.

Les dégustateurs professionnels sont formés pour identifier les saveurs que les chiens ont tendance à apprécier ou à rejeter. «Bien que les goûts des chiens soient différents des nôtres, le goût est une qualité importante à vérifier pour s’assurer que chaque ingrédient est parfaitement équilibré de la bonne façon», a déclaré Philip Wells, chef dégustateur chez Lily’s Kitchen. «Essayer la nourriture est aussi un bon moyen de relever les nuances de la cuisine: cela marche particulièrement bien sur les croquettes sèches», a-t-il ajouté.

Wells a dit qu’il aime bien la nourriture, et il n’a pas vraiment de problème avec la dégustation. Il a expliqué que la viande utilisée dans les aliments pour animaux de compagnie doit provenir d’animaux acceptés pour la consommation humaine, en vertu du Règlement sur les aliments pour animaux de 2010, et que son entreprise utilise des aliments crus fraîchement préparés dans toutes ses recettes. Il s’agit alors de ne pas donner à nos amis à poils des aliments que nous même ne consommerons pas.

Mais il a admis qu’il y avait des «aliments pour animaux de compagnie assez horribles», et bien qu’il ne les goûte pas, «l’odeur est suffisante pour retourner l’estomac» , lors de ses prospections personnelles.

Malgré les délais serrés et les surprises occasionnelles, les goûteurs, selon les enquêtes, admettent vraiment apprécier leurs emplois, et les trouvent enrichissant, parce qu’ils aident les animaux à devenir plus heureux et en meilleure santé. De plus, ce travail est fait pour des passionnés, des adorateurs, qui ont la chance de travailler avec des animaux de compagnie. C’est un moyen de travailler pour sa passion, pour son amour, et il est vrai que rien n’est plus beau. Confucius disait, “trouvez un travail passionnant, et vous n’aurez pas à travailler un jour de votre vie”.

Un paradis pour les anciennes automobiles

Un paradis pour les anciennes automobiles

Dans l’Aisne à Blérancourt exactement, existe l’Atelier des Coteaux”, il a une réputation planétaire et pour cause, l’atelier prend soin de pas moins de 200 modèles de voitures de collection. À peine passé l’accueil, vous apercevrez les différents modèles de voitures, ce lieu ressemble à s’y méprendre à un musée de l’automobile d’époque. Pourtant, c’est un véritable lieu de travail dirigé par Oscar Lefebvre et son épouse Marie-Christine, sont des passionné de belles mécaniques, pilote l’Atelier des Coteaux situé à Blérancourt. La cité est surtout connu pour son château qui est le symbole de la participation américaine dans la Première Guerre mondiale. L’entreprise de restauration s’étend sur 6000 mètres carré et rénove 200 modèles de voitures anciennes prestigieuses comme : Rolls-royce, Bentley, Jaguar, Aston-martin, Ferrari, Maserati, Alfa-romeo, Facel-vega, Delahaye, Mercedes, Cadillac et bien d’autres… L’atelier est l’un des plus importants, si ce n’est le plus grand situé en France. L’atelier a été fondé en 1989 à Château-thierry, puis c’est déplacé en 1996 à Blérancourt où il a par la suite traversé la rue pour rejoindre lors de l’année 2011 son site actuel. Aujourd’hui, l’entreprise emploi 20 personnes.
“Cela fait 52 ans que je répare ! Mon père était garagiste agent Citroën-Panhard. Je suis le dernier de sept enfants, tous dans l’automobile” explique le patron, qui a une réputation planétaire. Il n’en dira pas beaucoup sur ses clients et la valeur de leur automobiles, beaucoup se chiffrent en centaine de milliers d’euros. Oscar Lefebvre restaure ses automobiles “dans le but de les remettre à l’état aussi proche que possible de leur sortie d’usine”. À l’Atelier des Coteaux, l’authenticité met en avant la patience : “on a la réputation d’être long, mais ça fait partie du jeu. Une restauration, c’est entre 1500 et 3000 heures de travail. Soit entre un et trois ans”. À l’opposé des émissions de télé-réalité qui sont très tendance sur la réparation-revente de voitures, façon “Weeler Dealer”. “ On m’a déjà proposé d’en animer une. Mais elles m’agacent. Elles sont scénarisées. Et tout doit aller très vite. “ affirme l’artisan. Celui préfère largement prendre le temps de s’arrêter sur la signature d’un carrossier de l’époque.
“Un client, on commence par écouter son histoire” explique Oscar Lefebvre. “Il me raconte ses souvenirs d’enfance, ce bruit de moteur qu’il conserve dans l’oreille. Certains, peuvent déjà posséder une collection de 150, quand pour d’autres, ça peut être le projet d’une vie préparé de longue date”. Avant de faire monter la voiture sur le pont, un membre de la famille de monsieur Lefebvre se charge d’aller chercher le véhicule, bien souvent en europe, et d’autres voitures sur d’autres continents parfois. Ensuite, l’atelier se charge d’envoyer un suivi photo mensuel de la restauration au client. Celui-ci peut également effectuer des visites. Tous les morceaux de carrosserie sont fabriqués sur place, et pour les autres pièces, la modernité d’internet intervient.

En quoi la régulation monétaire est elle un enjeu de notre époque ?

En quoi la régulation monétaire est elle un enjeu de notre époque ?

L’économie et la finance aujourd’hui sont les piliers du bien être des états. Le monde est globalisé, ainsi que l’économie. Depuis 1991, avec la tombée du rideau de fer de Churchill, le monde entier communique, à l’exception de quelques zones d’ombres dictatoriales. Mais même si le monde se dirige vers une espèce d’états unis mondiaux, avec la perte progressive de souveraineté des états, et la globalisation des échanges, aujourd’hui, les différentes coalitions inter étatiques gardent un certain pouvoir. Et ce pouvoir passe avant tout par la monnaie de ces états et coalitions. Les monnaies sont des indicateurs économiques et sociaux du bien être de l’économie. En effet, la monnaie est le pouvoir, et plus une monnaie est puissante, plus on peut conjecturer sur l’importance économique et financière des pays auxquels appartiennent les monnaies. Mais pourquoi ? et donc, en quoi est ce que la régulation monétaire est elle un enjeu ?

Les monnaies sont régulées par des banques centrales inhérentes à des coalitions ou des états. Par exemple la réserve fédérale américaine, traite le dollar, monnaie de référence mondiale, sur laquelle on se base afin de situer les autres. Le dollar, équivalent sur le marché mondial donc à 1, est la monnaie la plus stable. La Banque Centrale Européenne, ou BCE, elle gère la monnaie de la zone euro. Cette monnaie possède un statut très particulier car l’euro est contesté par de nombreux. Zu sein même des etats, nombreux sont les courants politiques à dénoncer l’Europe et sa monnaie. D’autres, comme la grande bretagne, alors qu’ils faisaient parti intégrante de l’Europe , refusaient d’adhérer à l’Euro. Mais l’Euro est pourtant une monnaie puissante, et elle permet à de nombreux pays d’avoir de l’importance au niveau mondial. La Grèce par exemple, n’aurait pas un statut particulier, et personne ne se seraient soucié de leur crise s’ils ne faisaient pas partie de l’union européenne. L’Allemagn,e grande salvatrice et bon samaritain, n’aurait jamais aidé la grèce à combler sa dette. Le fait que la grèce possède l’Euro a été donc essentiel à son sauvetage. Car la faillite d’un état sous cette monnaie peut entraîner une perte de confiance des autres pays envers elle, et donc à sa dévaluation, à sa disgrâce.

La Banque Populaire de Chine est la banque centrale chinoise, qui elle ne mise pas sur la bonne portée de sa monnaie. En effet, elle applique ce qu’on appelle des politiques déflationniste, et vise justement à garder son statut de monnaie faible. En effet, le Yuan étant faible, il ne pose pas de problèmes quand à sa bonne portée. Les fluctuations autour du yuan sont importantes, et surveillées, mais les efforts de la BPC pour le conserver à ce niveau en font de lui une monnaie, certe pas puissante, mais sûre.

Ainsi, la monnaie est un indicateur de la bonne santé économique. Elle reste donc un enjeu primordial pour les banques centrales qui cherchent à protéger leur confiance; car la confiance attire les investisseurs, et donc l’argent.

Comment choisir son assurance habitation ?

Comment choisir son assurance habitation ?

Pour bien choisir une assurance habitation il faut en premier lieu déterminer vos besoins. Vous allez donc devoir avoir une vision précises de vos besoins pour les prendre en compte avant souscription à une assurance habitation.

Identifier les besoins

Pour pouvoir déterminer vos besoins il vous faudra évaluer les biens mobiliers de votre maison. Le choix de votre assurance sera déterminer selon l’estimation de ces biens. Prenez bien en compte tous les types de mobiliers dont vous disposez en passant par de simples meubles aux meubles électroménagers ou aux vêtements. Le bonus obtenu par l’assurance augmentera en fonction de la valeur de votre mobiliers.

Bien choisir son contrat d’assurance

Afin que vous bénéficier de la meilleure assurance, ils vous faire attention à certains détails notamment à la façon dont l’assurance couvre les risques et leur système d’indemnisation ainsi que les conditions suspensives de leur contrat.
Vous devez donc savoir quelles sont les garanties de l’assurance à laquelle vous voulez souscrire. Cela peut concerner les intempéries, les inondations, les incendies… Un contrat qui répond à de multiples risques doit aussi comprendre la responsabilité civile afin que vous puissiez bénéficier de l’indemnisation des dommages engendrés par un tiers. Les options de garantie dépendent du lieu d’habitation et des propositions de votre assureur mais aussi de certains autres critères.

Concernant l’indemnisation l’assurance se basera sur le montant fixé au départ lors du contrat et sur le montant des dégâts subit sur votre habitation. La franchise étant déterminée pour chaque type de dégât qui peut être subi. Si c’est une tierce personne qui est à l’origine des dégâts, c’est à l’assurance de cette personne qu’il faudra s’adresser.
Il faudra aussi être attentif aux conditions suspensives, c’est-à-dire, dans certains cas, les conditions pour lesquelles l’assurance ne se portera pas garante.

Savoir quelles sont les garanties de votre assurance habitation

Les garanties obligatoires de l’assurance habitation sont aux nombres de huit : la garantie des biens mobiliers et immobiliers, garantie dégâts des eaux, garantie incendie, garantie bris de glace, garantie catastrophes naturelles, la responsabilité civile ainsi que la garantie vol.
Chaque assureur impose ses propres critères pour chacune de ces garanties renseignez vous donc bien sur les différentes conditions afin de connaître les situations dans lesquelles elles s’appliquent.

Choisir les bonnes options

Vous pouvez selon vos besoins souscrire à des garanties facultatives. Ces options vous sont proposées si, par exemple, vous avez une piscine, un jardin ou des animaux pour pallier aux dégâts qu’ils peuvent provoquer. Des garanties existent aussi pour des objets de valeur, un dépannage à domicile ou de l’électroménager. Mais ce n’est pas tout, il y a aussi des options pour des dommages électriques, des grêle ou une garantie pour la protection juridique.

Le remboursement et la franchise

Selon les cas, l’assurance peut ne pas prendre en charge tous les frais engendrés par des dégâts sur vos biens. Il vous faudra alors payer une franchise, qui n’est autre que la somme à votre charge, non compris par l’assurance. Il est donc nécessaire de déterminer le taux de franchise qui vous va le mieux.